Cette résidence organisée sur trois niveaux est située sur le flanc du mont Saint-Hilaire dans une forêt de feuillus. La composition tripartite du bâtiment comprend un socle minéral (murs et planchers de béton exposé) sur lequel est déposé un volume de bois, lui-même recouvert d’une imposante toiture.

 

L’un des principaux défis du projet consistait à valoriser le caractère naturel du site. Les ouvertures sont positionnées et dimensionnées afin que, de l’intérieur, les occupants ne perçoivent pas les constructions voisines etque leurs regards soient constamment portés vers la forêt.

 

La recherche d’une simplicité et d’une uniformité des matériaux s’exprime à travers l’ensemble du projet. Les formes pures du bâtiment sont jumelées à une matérialité répondant au caractère du site; présence du bois pour le parement mural extérieur, les plafonds et les soffites extérieurs, béton des fondations laissé à nu, plancher de ciment poli. Finalement, le rapport avec l’environnement extérieur est accentué par la continuité de plusieurs éléments allant de l’intérieur vers l’extérieur; le massif du foyer, les plafonds de bois, la dalle de béton du niveau principal devenant terrasse extérieure.

CRÉDIT PHOTO : Steve Montpetit

RÉSIDENCE MONT SAINT-HILAIRE

2009 | MONT-SAINT-HILAIRE

Cette résidence organisée sur trois niveaux est située sur le flanc du mont Saint-Hilaire dans une forêt de feuillus. La composition tripartite du bâtiment comprend un socle minéral (murs et planchers de béton exposé) sur lequel est déposé un volume de bois, lui-même recouvert d’une imposante toiture.

L’un des principaux défis du projet consistait à valoriser le caractère naturel du site. Les ouvertures sont positionnées et dimensionnées afin que, de l’intérieur, les occupants ne perçoivent pas les constructions voisines et que leurs regards soient constamment portés vers la forêt.

La recherche d’une simplicité et d’une uniformité des matériaux s’exprime à travers l’ensemble du projet. Les formes pures du bâtiment sont jumelées à une matérialité répondant au caractère du site; présence du bois pour le parement mural extérieur, les plafonds et les soffites extérieurs, béton des fondations laissé à nu, plancher de ciment poli. Finalement, le rapport avec l’environnement extérieur est accentué par la continuité de plusieurs éléments allant de l’intérieur vers l’extérieur; le massif du foyer, les plafonds de bois, la dalle de béton du niveau principal devenant terrasse extérieure.

CRÉDIT PHOTO : Steve Montpetit