La vision d’ensemble propose plusieurs interventions réparties sur l’ensemble du site; un nouvel accueil (Pavillon des arbres), l’agrandissement du pavillon principal ainsi qu’un nouvel espace de détente (Pavillon du lac). La composition d’ensemble vise à rendre la circulation plus fluide sur le site, bonifier l’offre aux clients, séparer les fonctions moins compatibles et ouvrir davantage les espaces de détente sur la nature environnante.

 

Le Pavillon des arbres, un prisme de bois sur pilotis, s’insère délicatement dans la forêt tout en jouant le rôle de pivot entre les bâtiments existants auxquels il est relié par des passerelles. Celles-ci serpentent à travers les arbres et s’élargissent à certains endroits stratégiques, offrant aux usagers des aires de détente. La circulation ainsi réorganisée permet un parcours intimiste. Une attention particulière fut portée à la conservation des arbres entourant cette intervention. L’emmarchement extérieur rappelle les parvis rassembleurs. En plus de son rôle d’accueil, ce bâtiment intègre une boutique, des bureaux administratifs et un espace lounge.

 

Le pavillon principal, où se situait auparavant l’accueil, fut agrandi afin d’intégrer une salle à manger modulable et flexible pour le restaurant. Celle-ci peut se transformer en salle événementielle, offrant la possibilité de retraites et de réunions corporatives pour les groupes.

 

Le Pavillon du lac, telle une folie, offre un refuge paisible aux clients. Il abrite une salle de repos, un sauna et une terrasse couverte protégée des regards par une grande claie. Une série de terrasses extérieures et de sentiers implantés le long des berges complètent cette installation trois saisons.

 

Cohérentes avec la vision d’ensemble, les différentes interventions sont traitées de manière uniforme quant à la matérialité. La continuité des espaces intérieurs vers l’extérieur renforce la notion de perméabilité avec l’environnement naturel. De simples lamelles de bois ajourées donnent une profondeur à l’enveloppe tout en allégeant les volumes dont le caractère pavillonnaire est affirmé.

PHOTO CREDIT:Raphaël Thibodeau

BALNEA SPA

2016 | bromont

LAURÉAT PRIX DE L'ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC 2022 | BÂTIMENT RÉSIDENTEL DE TYPE MULTIFAMILIAL

FINALISTE PRIX DE L'ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC 2022

La vision d’ensemble propose plusieurs interventions réparties sur l’ensemble du site; un nouvel accueil (Pavillon des arbres), l’agrandissement du pavillon principal ainsi qu’un nouvel espace de détente (Pavillon du lac). La composition d’ensemble vise à rendre la circulation plus fluide sur le site, bonifier l’offre aux clients, séparer les fonctions moins compatibles et ouvrir davantage les espaces de détente sur la nature environnante.

Le Pavillon des arbres, un prisme de bois sur pilotis, s’insère délicatement dans la forêt tout en jouant le rôle de pivot entre les bâtiments existants auxquels il est relié par des passerelles. Celles-ci serpentent à travers les arbres et s’élargissent à certains endroits stratégiques, offrant aux usagers des aires de détente. La circulation ainsi réorganisée permet un parcours intimiste. Une attention particulière fut portée à la conservation des arbres entourant cette intervention. L’emmarchement extérieur rappelle les parvis rassembleurs. En plus de son rôle d’accueil, ce bâtiment intègre une boutique, des bureaux administratifs et un espace lounge.

Le pavillon principal, où se situait auparavant l’accueil, fut agrandi afin d’intégrer une salle à manger modulable et flexible pour le restaurant. Celle-ci peut se transformer en salle événementielle, offrant la possibilité de retraites et de réunions corporatives pour les groupes.

Le Pavillon du lac, telle une folie, offre un refuge paisible aux clients. Il abrite une salle de repos, un sauna et une terrasse couverte protégée des regards par une grande claie. Une série de terrasses extérieures et de sentiers implantés le long des berges complètent cette installation trois saisons.

Cohérentes avec la vision d’ensemble, les différentes interventions sont traitées de manière uniforme quant à la matérialité. La continuité des espaces intérieurs vers l’extérieur renforce la notion de perméabilité avec l’environnement naturel. De simples lamelles de bois ajourées donnent une profondeur à l’enveloppe tout en allégeant les volumes dont le caractère pavillonnaire est affirmé.

CRÉDIT PHOTO: Raphaël Thibodeau