Détails du projet

2017

Sept-Îles

Description

Étude d’efficacité énergétique complète pour une performance énergétique carboneutre

En équipe avec Bouthillette Parizeau et associés (BPA), cette initiative s’inscrit dans la stratégie de développement durable du gouvernement fédéral pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre dont l’atteinte dépend de la performance inhérente et des interactions entre la mécanique du bâtiment et son enveloppe. Situé à Sept-Îles sur la côte nord du fleuve St-Laurent, le bâtiment est une construction moderne datant de 1975 et propriété du gouvernement fédéral. Considérant que le contexte énergétique au moment de la construction de l’immeuble était différent de celui d’aujourd’hui, l’analyse du bâtiment devait dépasser la seule considération de la vétusté des composantes, et consistait surtout à cerner les défaillances du comportement de l’enveloppe en termes d’efficacité énergétique. En particulier, la structure et l’ossature des murs extérieurs en béton coulé forment une coquille continue, une masse thermique qui confère une inertie considérable en interférence avec les contrôles en climatisation. La consolidation de l’information préalable à l’étude incluait une analyse initiale des documents de construction, complétée par le relevé exhaustif des lieux et la rencontre des personnes-ressources aux opérations. À partir d’une modélisation énergétique du bâtiment existant, les mesures d’amélioration sont développées en ateliers collaboratifs, qui ont lieu en présence du gestionnaire, des ingénieurs et des architectes afin de favoriser l’émulation et l’émergence de solutions plus efficaces, parce qu’intégrées (conception intégrée). Les solutions proposées pour l’enveloppe du bâtiment étaient alors combinées à celles proposées pour l’électricité et la mécanique du bâtiment, puis modélisées pour produire les simulations énergétiques. La sélection des mesures était guidée par la faisabilité des interventions et leur rentabilité énergétique. Les recommandations sont basées sur les économies en énergie et sur le coût des travaux connexes associés aux mesures. Elles sont également influencées par la priorité des travaux d’entretien requis, importance établie d’après la condition actuelle et réelle du bâtiment, la défaillance et la vétusté de ses composantes. La proposition recommandée a été retenue par le client et conduit présentement à l’élaboration du projet de réfection.

Équipe de projet: Jean Tardif, Magalie Meunier